• 1793 naissance du calendrier révolutionnaire

     

    Naissance du calendrier révolutionnaire

    Le 24 novembre 1793, à Paris, la Convention publie le calendrier républicain, aussi appelé «calendrier des Français».

    Les députés menacent de la guillotine quiconque s'exprimerait selon l'ancien calendrier, hérité de Jules César et modifié par le pape Grégoire XIII.

    Ils veulent de cette façon déraciner les rites chrétiens, en particulier le repos dominical et les fêtes religieuses.

    Le calendrier républicain est l'oeuvre du poète François Fabre d'Églantine, qui s'est rendu célèbre en composant l'immortel tube : «Il pleut, il pleut, bergère...» !

    Les jours ne sont plus consacrés à des saints mais à des produits du terroir : «châtaigne, tourbe, chien, radis, chèvre, abeille, sarcloir...».

    Les semaines sont portées à dix jours (primidi, duodi, tridi...) et prennent le nom de décades.

    Quant aux mois, ils ont chacun 30 jours et reçoivent des noms évocateurs des saisons : vendémiaire, brumaire, frimaire, nivôse, pluviôse, ventôse, germinal, floréal, prairial, messidor, thermidor, fructidor. Ils sont complétés par cinq ou six jours consacrés à des fêtes patriotiques, les «sanculottides».








    « EDITH PIAF - Plus bleu que le bleu de tes yeux...Le Service du travail obligatoire ( 3/3 ) un évènement décisif dans l'Histoire de la Résistance »
    Delicious Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter