• Désirée Clary

    Désirée Clary

    En ces temps de fêtes, j’ai décidé de vous raconter l’histoire quelque peu exceptionnelle d’une jeune provinciale française devenue, presque par hasard, reine des royaumes de Suède et de Norvège! Laissez-vous compter le fabuleux destin de Désirée Clary (1777-1860).

      

    Bien que son nom soit aujourd’hui oublié, même dans sa ville natale, Marseille, le destin de cette jeune femme est étonnant. Née à Marseille le 9 novembre 1777, Bernardine Eugénie Désirée Clary est la fille du riche marchand-fabricant François Clary, qui a fait fortune dans le commerce de la soie. Ce sont les liens de sa famille avec les Bonaparte qui vont rapidement sceller son destin.

    D’abord courtisée par Joseph Bonaparte, frère aîné de Napoléon, en 1794, elle voit ce dernier lui préférer finalement sa soeur Julie. Qu’à cela ne tienne, c’est bientôt avec Napoléon Bonaparte lui-même que Désirée se fiance, le 21 avril 1795 bien que sa famille y soit assez réticente: « J’ai déjà bien assez d’un Bonaparte dans ma famille ! » s’exclame la mère de Désirée. En effet, Julie, la sœur de Désirée, est déjà mariée avec Joseph Bonaparte. . Mais la jeune femme joue de malchance : quelque temps plus tard, Napoléon rencontre à Paris Joséphine de Beauharnais dont il tombe follement amoureux. Non sans remords (on raconte que malgré tout il ne cessera jamais de l’aimer), il rompt alors ses fiançailles avec la belle Désirée…

    Celle-ci ce console finalement avec un des généraux de Bonaparte, Jean-Baptiste Bernadotte, de quatorze ans son aîné, qu’elle épouse à Sceaux le 17 août 1798. Maréchal d’Empire en mai 1804, Bernadotte voit ses relations avec l’Empereur se dégrader rapidement. Indigné que Napoléon lui ait retiré un poste de commandement, Bernadotte accepte alors la proposition de Charles XIII de Suède de faire de lui son héritier, le 21 août 1810. Désirée suit son époux à Stockholm, et à la mort de Charles XIII en 1818, Bernadotte accède au trône sous le nom de Charles XIV, Désirée devenant, pour sa part, la reine Desideria.

    Mais Désirée jouera un rôle caché beaucoup plus important que cela au sein des cours françaises et suédoises: elle est partout. Petit espion tantôt français, tantôt suédois, ravissante, aimée passionnément, faussement ingénue, elle surveille Talleyrand, Fouché, Joseph Bonaparte qui a épousé sa soeur Julie Clary et en a fait une reine d’Espagne. Plus tard, Louis XVIII, le tsar Alexandre puis le duc de Richelieu avec lequel elle vivra une liaison tapageuse.

    Désirée ne s’installe définitivement à Stockholm qu’à partir de 1823, lors des fiançailles de son fils unique, Oscar Ier, avec Joséphine de Leuchtenberg, fille d’Eugène de Beauharnais. Couronnée officiellement en 1829, la nouvelle reine de Suède passe les dernières années de sa vie dans un isolement croissant. Elle perd son époux (1844), puis sa sœur (1845) et s’éteint en 1860 à l’âge de 83 ans, un an après la mort de son fils. Elle repose dans la principale église luthérienne de Stockholm, aux côtés de son époux. A Marseille, sa ville natale, elle n’a laissé son nom qu’à une station de métro tandis qu’à Stockholm une reine marseillaise sommeille à jamais.

    Une héroïne incroyable. Belle, aimée d’un empereur (Napoléon Ier) et d’un beau sergent qui deviendra roi de Suède, fille d’un humble négociant de Marseille, elle sera couronnée à Stockholm, au cours d’une cérémonie somptueuse pour elle seule. Destin extraordinaire que celui de Désirée Clary ; il a d’ailleurs passionné à juste titre les cinéastes et les grands comédiens : Sacha Guitry (Le destin fabuleux de Désirée Clary), Jean-Louis Barrault, Marlon Brando ont voulu, tour à tour, être cet amant génial : Napoléon qui l’aima secrètement toute sa vie et fut peut-être le vrai père d’ Oscar, roi de Suède à son tour.

    Belle, certes, mais aussi redoutable, une femme sensuelle et clairvoyante, dont la destinée hors du commun se mêla avec la grande Histoire.


    A lire:


    -Le livre de Colette Piat, Mémoires insolents de Désirée Clary (2005)
    -La chronique du quotidien La Provence:
    http://www.laprovence.com/article/histoire/le-fabuleux-destin-de-desiree-clary-12

     
      
    source :
    « Les Favorites RoyalesJeanne LANVIN, couturière des années 20,visionnez son appartement 1925, en 360° »
    Delicious Yahoo!

  • Commentaires

    1
    leflaneur
    Dimanche 27 Juillet 2014 à 14:21

    Oubliée à Marseille, Désirée Clary ne l'est pas à Savigny le Temple, où elle vécut de 2000 à 2012, au Château de la Grange-la Prévôté, qu'elle  et Bernadotte avaient acheté en novembre 1800. les guides du château ne manquent pas d'évoquer cette reine de Suède, dont frère et neveu furent, après elle, les propriétaires tout au long du XIXème siècle. Un groupe scolaire porte d'ailleurs son nom,...ainsi qu'un rosier

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter