• Henri IV - le règne interrompu.....

    les ROMANOV 

     

     

     

     

     

    Henri IV - le règne interrompu.....

     

    Le Louvre et les Tuileries :

     

    Résidence parisienne des rois de France, le palais du Louvre est le premier bâtiment dans lequel Henri IV engage des travaux, en faisant achever l’aile méridionale (dite Lescot) de la Cour Carrée. Bien décidé à faire de cette construction hétéroclite et inachevée un palais moderne, Henri IV conçoit un vaste plan de rénovation, le « grand dessein » du Louvre.

     

    Conservé grâce à deux grands plans sur parchemin datant des années 1595-1600, ce projet prévoyait d’abattre les derniers vestiges médiévaux (tours et corps de logis), de quadrupler la cour Lescot, de raser les quartiers d’habitations environnants.

     

    Surtout, Henri IV voulait réunir le Louvre au palais des Tuileries grâce à une grande galerie dont la construction avait été entamée sous Charles IX. La mort du roi alliée aux difficultés d’expropriation du quartier bâti firent que tout ne put être réalisé de son vivant. Les transformations furent pourtant conséquentes et le Louvre actuel en témoigne.

     

    Henri confia à deux architectes la réalisation des ces projets : Jacques II Androuet du Cerceau était déjà architecte du Louvre lorsqu’il se vit adjoindre, en 1594, Louis Métezeau. Tous deux s’emploient à la construction de la Grande Galerie - dite « Galerie du bord de l’eau », car elle longe la Seine – rejoignant le Louvre aux Tuileries sur près de 450 mètres !

     

    Pour éviter toute monotonie, chaque architecte s’en vit confier une partie. À l’Est, Louis Métezeau orna les travées de sculptures, de colonnes, de pilastres cannelés, de frontons et de frises alors qu’à l’Ouest, Androuet du Cerceau fit preuve de plus sobriété avec de grands pilastres surmontés de chapiteaux et des frontons alternativement droits et cintrés.

     

    La décoration intérieure du palais des Tuileries, relié au Louvre par la Grande Galerie, n’est pas négligée dans les réalisations du grand dessein. Des artistes comme Toussaint Dubreuil (1561-1602), Jacob Bunel (1558-1614) et Frans Pourbus (v. 1569-1622) s’attèlent à la décoration de la Grande salle des Tuileries et de la Petite Galerie et ornent chaque croisée des portraits des rois et reines de France, dont seul celui de Marie de Médicis a survécu à l’incendie de 1661.

    L’étage supérieur de la Grande Galerie permettait à Henri de quitter ses appartements du Louvre pour se retrouver dans le parc des Tuileries sans sortir sur la voie publique. On y vit même le dauphin Louis courir le renard et chasser la caille, tant la construction était immense ! L’étage inférieur abrita des ateliers d’artistes et d’artisans du roi qui disposaient de certains privilèges. Henri entendait selon ses propres mots en faire « une pépinière d’ouvriers de laquelle, sous l’apprentissage des ces bons maîtres, il en sortira plusieurs qui après se répandront par tout [le] royaume ».

     

    acte notrié du Louvre.

     

    Plan système hydraulique pour apporter l'eau dans la batisse. (roue à eau)

    « Les fleurs ne sentent plus aussi bon qu’autrefois......Les DROITS des FEMMES....dès la révolution ?... pas si sûr... »
    Delicious Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter