• Histoire de la Photographie

    HISTOIRE de la PHOTOGRAPHIE

     QUELQUESani_book.gifDATES


      

      

    Avant la photo 

    IVe Siècle av.J.C, Aristote Découvre que la lumière du jour pénétrant par un petit trou aménagé dans le mur d'une pièce obscure projette sur le mur d'en face l'image inversée de tous les objets placés à l'extérieur devant cet orifice.

    Premier Siècle av J.C

    L'architecte de Jules CESAR,Marcus VITRUVE,constate l'action du soleil sur la coloriassions de certains corps organiques.

    XIe Siècle

    Le mathématicien arabe Al-Hazen( disciple de Ptolémée )parle pour la première fois de "chambre noire".

      

    personnages moyen age moyen age 3 gif

    MOYEN AGE

    Les alchimistes constate le noicissement des sels d'argent exposés à la lumière et utilisent la " lune cornée "( nitrate d'argent ) pour teindre ivoire,bois,cheveux.

    En 1515

    Léonard de VINCI décrit la "Caméra obscura"(Chambre Noire ).

    En 1540

    Jérôme CARDAN remplace le" petit trou" (sténopé )par une lentille.La chambre noire permettait de dessiner avec exactitude les perspectives.

    En 1650

    La chambre noire comporte des lentilles de différentes distances focales et devient transportable.

    XVIIIe Siècle

    K.W SHELLE(suédois),J.H SCHULTZE(allemand),SENEBIER(suisse),J.A.C CHARLES(français),et Thomas WEDGWOOD(anglais) étudient les réactions photochimiques sans parvenir à fixer l'image de la chambre noire.

      

    LA PREMIERE PHOTOGRAPHIE DU MONDE

    • En 1827, Nicéphore Niepce photographia le paysage à partir de sa fenêtre.

    Sans_titre_2

     

     

     

    Point de vue pris d'une fenêtre du Gras
    à Saint-Loup-de-Varennes
    (1826)
     

     

    En 1816 (Invention de la photo)

    ère image de Nicéphore NIEPCE (1765/1833) sur chlorure d'argent, fixées à l'acide nitrique, mais les images sont négative. En 1822 images positives de NIEPCE à l'aide du bitume de Judée étendu sur une plaque de verre ( bitume soluble dans l'essence de lavande et le pétrole,et insoluble là où il a été impressionné par la lumière )."Vue d'une Fenêtre",la "Table Servie". NIEPCE invente également la Photogravure ("Le Cardinal d'Amboise","La Sainte Famille"). En 1829 NIEPCE, ruiné ,s'associe à Lois Jacques MANDE-DAGUERRE ( 1787/1851 ), peintre décorateur, propriétaire exploitant du Diorama, théâtre de panoramas animés à la fois par des mouvements et des jeux de lumière. DAGUERRE reconnaît la paternité de l'invention de NIEPCE.

      

      

    Daguerre

    En 1834

    Après la mort de NIEPCE (1833) ,DAGUERRE travailla seul sur le procédé à l'iodure d'argent: "Daguerréotype". Il abandonna le bitume de Judée trop lent à impressionner. Il découvrit par hasard qu'une cuiller d'argent oubliée sur une plaque ioduré avait laissé très rapidement une empreinte mais que l'image était latente ( non fixée définitivement ).

      

    Il mit alors au point un procédé à iodure d'argent . Support utilisé: Plaque de cuivre argentée polie et ioduré; après exposition dans la chambre noire (un quart d'heure de pose au soleil était nécessaire ); la plaque était relevée par des vapeurs de mercure chauffé. Le mercure s'amalgamait avec l'argent métallique formant l'image latente. L'image était noir sur fond jaune ( iodure d'argent non impressionné ). Pour dissoudre l'argent , on lavait la plaque dans du sel de cuisine( remplacé ensuite par l'hyposulfite de sodium ). Le Daguerréotype eut beaucoup de succès en EUROPE et au U.S.A . Le temps de pose fut réduit à une ou deux minutes. (les premières photographie de NIEPCE demandaient 8 heures de pose ). Première utilisation du mot "photographie" par son inventeur Hercule FLORENCE,brésilien d'origine française , qui aurait découvert un procédé négatif-positif avant TALBOT.

    Sans_titre_3

    Daguerreotype
    intérieur d'un cabinet de curiosités
    (1837)
     

      

    En 1837

    Hippolyte BAYARD,Français (1801/1887 ), présente les premières images positives sur papier obtenues directement en chambre noire . Procédé connu, oublié par ses contemporains.

    Hippolyte Bayard, 6

    Portrait de femme en 1840

      

    En 1839

    François ARAGO , Français (1786/1853 ), rend public le secret de la Photographie et fait voter "la loi sur la Photographie" (07/08/1939 ): l'Etat acquiert l'invention le 14 juin ( verse une rente viagère de 6000f à DAGUERRE et 4000f à NIEPCE fils ) pour en faire don au monde. William TALBOT,Anglais (1800/1877) met au point le procédé Négatif-Positif actuel (calopyte ) (procédé connu en 1841 jusqu'a env.1860 ).Donne une image négative permettant d'obtenir par contact un nombre d'images illimités sur "papier salé" ( au chlorure d'argent ).

      

    En 1846

    Désiré BLANQUART-EVRARD,Français (1802/1872 ), améliore la préparation du papier servant aux négatifs et fonde a Lille la première imprimerie Photographique ( 450 à 500 images par jour ).

    En 1847

    Carl ZEISS, Allemand installe à Iéna en Prusse des usines d'optiques. Le chimiste Eugène CHEVREUL,Français (1786/1889 ) présente à l'Académie les travaux d'Abel NIEPCE de Saint Victor (Fils du cousin de Nicéphore ): le négatif sur verre albuminé permettant le tirage de positifs sur papier en quantité illimitée ( albumine de poule étendue et séchée sur des glaces parfaitement planes, sensibilisation au nitrate d'argent ). Henri Fox TALBOT réussit sur papier négatif une Photographie en "instantané".

    Venise

      88505_1300102602_12-pickersgill-sunshine-shade_498x420p.jpg

      

    En 1849

    Gustave Le Gray,Français (1820/1868 ) utilise le "collodion" pour obtenir un très bon négatif. Une solution de coton et une poudre dans un mélange d'alcool et d'éther sont étendues sur une plaque de verre.

    En 1851

    Frédéric SCOTT ARCHER , Anglais ( 1813/1857 ) met au point la méthode au "collodion humide". Ce procédé permet de réaliser des images très fines et de réduire le temps de pose à quelques secondes. Inconvénient: la plaque ne reste sensible que si elle est humide. Le premier Février création de la première Sté photo du monde : la Sté Héliographique ( deviendra le 15/11/1854 la Sté Française de photographie ).

      

    En 1853

    Adolphe MARTIN,Français ( 1824/1896 ) invente la "ferrotypie". Même procédé que le collodion humide, mais remplace le support de verre par des plaques métalliques vernies en noir ( tin-type aux USA ) . Beaucoup moins cher.

    Jean-Marie Taupenot, Prytanée impérial, 1854. L’une des premières photographies de l’histoire de la photographie.

    Détails de la salle des sciences physiques Taupenot, C. Aubert, PNM.

    Des instruments exceptionnels classés au patrimoine nationalLe Prytanée possède dans ses collections les instruments de polytechniciens célèbres ou de professeurs illustres de l’École polytechnique dont ils sont les inventeurs ou les constructeurs. L’Espace Guillaumat invite le visiteur à une promenade scientifique à travers le XIXe siècle, riche de plus de 200 instruments qui ont fait la science et dont nombre d’entre eux sont classés à l’inventaire du patrimoine national. Ces objets rarissimes, conçus ou réalisés par des savants et des constructeurs renommés, nous confirment le charme ambigu des objets scientifiques. Ici, l’art et la science coexistent comme deux aspects inséparables de la connaissance et un besoin de merveille y apparaît comme mobile profond et permanent du savoir, du plaisir et de la découverte.

    En 1855

    J-N TAUPENOT, Français ( 1824/1856 ) invente un procédé à l'albumine: le collodion"sec" permettant de conserver les plaques sensibles plusieurs semaines avant l'exposition.

      

    En 1858

    Félix TOURNACHON dit Nadar, Français ( 1820/1910 ) fait breveter un procédé de photo aérienne

     

    Photographie aérienne au dessus des champs Elysées.

      

      

    PHOTO AERIENNE en BALLON

    En 1860

    NADAR photographie au "magnésium" dans les catacombes et les égouts de Paris.

      

      

    En 1862

    René-Prudent DAGRON, Français ( 1819/1900 ) invente la photographie microscopique ( ce procédé fut d'abord utilisé pour la décoration de bijoux, puis il permit pendant le siège de Paris de 1871 de transporter 18000 dépêches, en 6 pellicules réduites au poids d'un demi gramme, avec un seul pigeon voyageur ) .

    Boulevard du Temple en 1865

      

    En 1868

    Louis Ducos du HAURON, Français ( 1837/1920 ) dépose une demande de brevet pour la "photo en couleur". Ses "Photochromies"(1878), produites à l'aide des trois couleurs jaune, bleu et rouge n'obtiennent aucun succès . 1er "KODAK" mis au point par l'américain Georges EASTMAN ( 1854/1932 ) : une boite de 15><10><8 cm. Il coûte 25 $ à l'achat ( chargé ). Après chaque rouleau de 100 photos, on renvoyait l'ensemble ( appareil et pellicule ) à l'usine. Pour 10 $ Eastman revoyait les négatifs, les tirages sur papier et l'appareil chargé de nouveau.

      

     

    En 1871

    Richard Leach MADDOX, Anglais ( 1816/1902 ) obtient par une solution de bromure de cadmium et de nitrate d'argent une émulsion de bromure d'argent donnant des plaques sensibles et sèches de longue conservation.

      

      

      

      

      

      

      

    En 1874

    Le Dr Etienne-Jules MAREY, Français ( 1830/1904 ) réalise la première synthèse du mouvement avec un fusil photographique à plaques de verre circulaire au gélatino-bromure d'argent.

      

    En 1876

    Apparition du "celluloïd" (Cabutt ).

      

    En 1878

    Charles-E BENNETT, Américain (1840/1925 ) découvre le phénomène de la maturation donnant aux plaques négatives une rapidité suffisante pour l'instantané, permettant ainsi de tenir l'appareil à la main pour la prise de vue. Edward James MUYBRIDGE, Anglais ( 1830/1904 ) , avec 40 appareils chronophotographiques, reproduit le mouvement d'un cheval au galop. En 1884 PLANCHON utilise définitivement le "celluloïd" comme support des émulsions Photographiques.

    En 1889

    La Cie George EASTMAN, représenté en EUROPE par NADAR commercialise les premières pellicules sur papier ( 100 poses ), puis sur Celluloïd ( 24 à 28 poses ).

    En 1890

    Alphonse BERTILLON, Français ( 1853/1914 ) invente la Photographie judiciaire.

    En 1891

    Louis Ducos du HAURON Fr.( 1837/1920 ) invente les images en relief ( anaglyphe ) en utilisant les jumelles à verres rouge et vert. Gabriel LIPPMANN Fr. ( 1845/1921 ) obtient des photos par le procédé interférentiel.

    ( Première photographie en couleur ( trichoromie de Louis Duclos du Huron ).

     Le sel d'argent contenu dans la couche de mercure sensible n'est impressionné que dans les plans ventraux du système d'onde stationnaire correspondant à chaque radiation. La distance entre les dépôts d'argent est 2 fois plus grande pour le violet que pour le rouge. Cette méthode est restée expérimentale.

    photrographie en trichromie ( 3 couleurs )

      

    En 1892

    Thomas EDISON , Américain ( 1847/1931 ) réalise le "Kinétoscope"( pour un seul spectateur ) 1er film à déroulement continu ( 16 images/seconde ).

      

    Le 22 Mars 1895

    Auguste ( 1862/1954 ) et Louis ( 1864/1948 ) LUMIERE inventent le "cinématographe"

    ( film à vitesse variable, 1ere séance publique le 25 décembre 1893 dans les sous-sols du Grand Café de Paris ).

    Ancien - Moulinet, boussole

      

    En 1903

    Les frères LUMIERE inventent l'"autochrome" ( plaques à base de fécule de pomme de terre teintées aux 3 couleurs fondamentales , mises en vente en 1907 ), seul procédé utilisé par les amateurs jusqu'en 1940 exigeant des temps de pose de plusieurs secondes. 1907 Edouard BELIN, Français (1876/1963 ) met au point le procédé de transmission télégraphique ou téléphonique des photos ( bélinographe ) . 1908 Louis DUFAY ,Français développe le "dioptichrome" ( DUFAY color en 1935 ), 1ère tentative de restitution des couleurs au cinéma. 1912 sortie d'une plaque AGFA de type autochrome ( les grains de fécule sont remplacés par des grains de résine teintée ). 1923 , 1er format 24><36 de LEITZ. 1932 , 1er appareil 24><36 à objectif interchangeable. 1937 , 1ères pellicules couleur ( Kodachrome et Agfacolor ). 1940 , la première pellicule couleur Japonaise.

      

    En 1948

    Mise au point du développement instantané ( "Polaroïd" de l'américain Edwin LAND ). En 1964 , "look" ( magazine américain ) publie la 1ère photo en relief. En 1968, le 1er reflex avec contrôle automatique de l'exposition par mesure de la lumière à travers l'objectif. En 1977 ,le 1er compact autofocus au monde. En 1981, Mavica de Sony, appareil photo, disque magnétique réutilisable pouvant enregistrer jusqu'à 50 images; celle-ci peuvent être projetées sur écran de télévision par un lecteur électronique sans magnétoscope ou transmises à distance par les moyens classiques des télécommunications. Image de moins bonne qualité que l'image chimique. En 1982, Kodak Disc: mise au point automatique , disque plastique ( support de 15 pellicules ) , flash incorporé automatique, pile donnant 2000 éclairs. Snappy ( Canon ) : compact autofocus ( mise au point automatique ) . En 1984-85 , caméras électroniques compactes à magnétoscope incorporé. En 1984 , le 1er papier photo à longévité supérieur à 100 années. En 1987 , la pellicule la plus sensible au monde ( 3200 iso ).

     

    Histoire de la photographie

    • 400 av. J.C. Aristote découvre que la lumière du jour qui pénètre par un trou dans une pièce obscure, projette une image inversée sur le mur faisant face à cet orifice.

       

    • 1100 Hassan ibn Hassan (mathématicien arabe) décrit le principe de la chambre noire et précise que l'image sera d'autant plus nette que l'ouverture est petite.

       

    • 1515 Léonard de Vinci décrit la "camera obscura" en tant que machine à dessiner.

     

    • 1540 Jérôme Cardan remplace le sténopé par une lentille.

      

    Sans_titre_1

      

    Principe de la chambre noire
    En perçant un trou minuscule dans une chambre noire, on peut obtenir l'image renversée d'un objet sur un écran (ou sur une pellicule) situé en aval de la chambre.

     

    • 1553 Giovanni Battista della Porta décrit la "camera obscura" en détails : sa construction ainsi que les usages qu'on peut en faire.

       

    • 1568 Daniel Barbaro ajoute un diaphragme à l'appareil.

       

    • 1650 La chambre noire devient portable et compte des lentilles de différentes distances focales; à cette époque, elle servait principalement aux dessinateurs.

       

    • 1727 Johann Heinrich Schulze découvre que la lumière noircit certains composés d'argent.

       

    • Vers la fin du XVIIIe siècle, Thomas Wedgwood et Humphry Davy ont commencé leurs expériences sur l'enregistrement des images photographiques. Restitution d'images de tableaux, de profils de personnes, sans réussir à les fixer contre les effets de la lumière.

       

    • Au début du XIXe siècle, Niepce et Daguerre utilisèrent ces chambres noires comme prototypes, elles étaient munies de lentilles permettant différentes longueurs focales.

       

    • Au XIXe siècle, Nicéphore Niepce réalisa les premières véritables "héliographies". Il reproduisit d'anciennes gravures grâce à ce procédé.
    • En 1827, Nicéphore Niepce photographia le paysage à partir de sa fenêtre.

    Sans_titre_2

      

    Point de vue pris d'une fenêtre du Gras
    à Saint-Loup-de-Varennes
    (1826)
     

      

    • En 1831, Jacques Daguerre, réalisa ses premières images sur des plaques de cuivre recouvertes d'une couche photosensible d'iodure d'argent (daguerreotype). Soumises à des vapeurs de mercure, une image positive était ensuite fixée grâce à du sel marin.

       

    Sans_titre_3

    Daguerreotype
    intérieur d'un cabinet de curiosités
    (1837)
     

     

    • En 1833, Nicéphore Niepce meurt à l'âge de 68 ans.

       

    • En 1835, William Henry Fox Talbot réalisa le premier négatif de l'histoire.

       

    • En 1839, Talbot mit au point un procédé photographique passant par un support négatif permettant d'obtenir un nombre illimité de tirages, cette nouvelle méthode prit le nom de "calotype".

       

    Sans_titre_4

    Négatif du calotype
     

     


    Sans_titre_5
    copie de sel
     

     

    • En 1841, le calotype est breveté et sera utilisé une dizaine d'années, laissant place à des méthodes sur verre à "l'albumine" et au "collodion" humide.

       

    • En 1847, Claude-Félix Abel Niepce de Saint-Victor (neveu de Nicéphore Niepce) communiqua à l'Académie des sciences un procédé de photographie sur verre.

       

    • En 1851, Frederick Scott Archer introduisit le procédé au collodion humide sur plaque de verre.

       

    • En 1871, Richard Leach Maddox remplaça la gélatine par du collodion ce qui permis d'accroître la sensibilité des plaques.

       

    • Vers 1883, George Eastman fabriqua une pellicule faite de d'une longue bande de papier recouverte d'une émulsion sensible.

       

    • En 1889, ce même Eastman produisit le premier support de pellicule souple et transparent, sous la forme d'un ruban de nitrate de cellulose.

       

    • A La fin du XIXe siècle, la première période de la photographie s'achève et laisse place à l'accroissement des photographes amateurs grâce à l'invention du rouleau de pellicule.

       

    • Le début du XXe siècle marque le développement de la photographie commerciale ainsi qu'une plus grande maîtrise des procédés de plus en plus complexes de la photographie noir et blanc.

       

    • En 1907, les frères Auguste et Louis Lumière mirent au point un procédé appelé Autochromes Lumière.

       

    Sans_titre_6

    Autochrome
    de Passet pour le Mont Athos (1913)
     

    Dans les années 1920, les progrès des procédés photomécaniques utilisés dans l'imprimerie permirent l'augmentation de l'illustration des journaux et des magazines ce qui entraîna une naissance du point de vue commerciale de la photographie de réclame et de publicité.

     

     

    • En 1925, l'appareil de format 35 mm fut commercialisé en Allemagne et séduisit aussi bien les amateurs que les photographes professionnels.

       

    Sans_titre_7

    Un des premiers appareils photo à plaque et à soufflet.

     

     

    • 1935, marque l'apparition de la pellicule couleur Kodachrome et 1936, celle de la pellicule Agfacolor. Toutes deux permettant d'obtenir des diapositives, elles ont marqué le début de la grande renommée des pellicules couleurs.

       

    • En 1942, la commercialisation des négatifs couleurs Kodacolor contribuèrent à rendre la photographie couleur encore plus populaire.

       

    • En 1947, Edwin H. Land réussi à mettre au point l'appareil Polaroid Land, permettait d'obtenir en quelques secondes une épreuve positive sur papier.

       

    • Depuis les années 50, la crise du reportage photographique, provoquée par l'apparition de la télévision, a favorisé de nouvelles approches, comme l'introspection et l'abstraction photographique des travaux de Minor White et d'Aaron Siskind ou bien tels que Robert Frank et Garry Winogrand.

       

    • 1960, production du premier hologramme.

       

    • Dans les années 1960, des artistes tels que Robert Rauschenberg ou Andy Warhol se sont mis à considérer l'image photographique comme un simple matériau que l'on peut s'approprier, découper, coller, dénaturer, mettre à mal. En revanche, d'autres artistes comme Lucas Samaras ou Jerry Uelsmann se sont intéressés à la photographie mise en scène ou manipulée.

       

    • 1963

       

      • Eclosion du premier "Polaroid" couleur.

         

      • Apparition de l'appareil " Instamatic 50 " de Kodak.

         

    • 1968

       

      • Fabrication des premiers appareils reflex à contrôle automatique.

         

      • Prise de la première photo de la Terre, vue de la Lune (Appolo 8).

         

         

    Sans_titre_8

     

    Un des tous premiers appareil reflex

     

    • 1978 Invention du premier appareil auto-focus (Konica).

       

    • 1984 Création de la première caméra électronique compacte.

       

    • 1990 Naissance du premier appareil numérique sans film.

      

    Sans_titre_10

     

    Sans_titre_9

    Des Appareils de collection

    anniversary

     

    Balda_Poka_2_brun

     

    chambre_9x12

    chambre_napoleon3

     

    maxi_4858

     

    O_foca_1_1030

     

    Rolleiflex28C

     

    Talbot

     

    sources : http://photoimage.chez.com/histoire.htm   

      

    SUPERBE LIEN - MUSEE DE LA PHOTOGRAPHIE

    http://www.niepce.com/pages/page-inv.html

     

     

     

     

     

     

     

    « Jean PATOUJoseph Nicéphore Niepce »
    Delicious Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter