• HISTOIRE du PEIGNE..

     

    Le peigne

    C'est un outil muni de tiges parallèles appelées "dents" de taille,longueur et grosseur variables,qui sert à remettre les cheveux en ordre ou à en retirer les poux et lentes.

    C'est aussi parfois grâce à sa structure dentelée un accessoire,qui permet aux personnes ayant les cheveux longs de les maintenir en place.

    peigne du Moyen Âge

    Les peignes ont été fabriqués depuis plusieurs milliers d'années dans différentes matières: os,corne,ivoire,bois,écaille de tortue,puis en métal et plus généralement à l'époque moderne en plastique.

    Les peignes anciens comportaient souvent deux rangées de dents, l'une comportant des dents plus épaisses et plus espacées.

    Des peignes en os datant de 8.000 avant J-C ont été découvets en Scandinavie.

    peigne en ivoire

    Au Moyen Âge les femmes maintenaient leurs cheveux avec des peignes ciselés et décorés. Au IXème siècle les chinoises portaient des peignes en bois.

    A partir de 1760,en Amérique,les peignes sont fabriqués avec des écailles de tortue. Il a existe en Occident au XVIIIème et XIXème siècles des "peignes de plomb"qui donnaient une teinte grise aux cheveux.

    peigne en écaille de tortue

    Quelle que soit l'époque, pour les peignes destinés à demeurer dans la chevelure se pose le problême de maintien sur les cheveux raides, notamment il peut être amener à glisser.

    C'est pourquoi de nos jours les peignes décoratifs possèdent pour la plupart des dents en plastiques,contrairement à leurs équivalents en bois ou en métal.

    Le plastique peut être préparé pour être plus rugueux ce qui évite de glisser au cours de la journée.

    Le peigne peut être décoré d'autres marériaux (strass,perles,décorations métalliques,etc...).

      

      

    sources : http://blog.femmeactuelle.fr/calinette33/Post/Le-peigne-97623.aspx

      

     

    « Johnny s'en va en guerre.. FILMLOGOS ANIMES - FLEURS de POMMIER »
    Delicious Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter