• L’art et la mode : Influences - Historique.

    L’art et la mode : Influences - Historique

    Au début du XXe siècle, l’as du drapé Madeleine Vionnet s’inspire des statues grecques dès les années 1910, et créé les toutes premières robes sans corset, véritables sculptures de souplesse qui accompagnent avec fluidité les mouvements du corps :

    Un peu plus tard, Elsa Schiaparelli travaillera en étroite collaboration avec de nombreux artistes, plus particulièrement avec Salvador Dali. Coco Chanel disait même, à propos d’elle qu’elle était « un artiste qui fait des vêtements ». C’est donc en 1937 qu’elle créé ce manteau en collaboration avec Jean Cocteau :

    La « robe homard », créée avec Dali, date elle aussi de 1937 :

    Suivront la célèbre « TearsDress » :

    Et la fameuse et étrange robe « Skeleton » :

    Le couple de peintres Robert et Sonia Delaunay à toujours travaillé en étroit binôme, mais c’est Sonia Delaunay qui transforma ses peintures et motifs en tissus, et travailla à des créations vestimentaires :

    Presque un siècle plus tard, les motifs de Sonia Delaunay furent eux même repris par Emmanuel Ungaro dans sa collection automne-hiver 2003-2004 :

    Yves Saint Laurent, grand amateur et collectionneur d’art utilisa à maintes reprises des œuvres d’artistes dans ses créations. Lui-même disait « un peintre peut accompagner la vie de chacun » ce qu’il prouva en 1965, avec sa robe trapèze mettant en valeur les motifs du célèbre Piet Mondrian, 1930.

    Il recommença plus tard avec des œuvres de Braque et ses célèbres oiseaux, en 1988.

    Un hommage à l’artiste Tom Wesselman, avec cette robe :

    En 1935, René Magritte fantasme ses chaussures à doigts, et en 1986, Pierre Cardin le réalise :

    Dans des couleurs acidulées très « 90’s », la sérigraphie de Marylin par Warhol, d’après une photographie de Richard Avedon, fut reprise à la fin des années 90 par le non moins acidulé Gianni Versace, ici porté par Lynda Evangelista.

    Plus récemment, en 2002, Jean Charles de Castelbajac tague sur ses créations les motifs de l’artiste Américain Keith Haring, inspiré par les graffitis urbains.

    En 2009 c’est à Andy Warhol qu’il rend cette fois ci hommage, avec des modèles qui ont l’avantage de refléter fidèlement la personnalité extravagante de l’artiste.

    De son coté, l’indien Manish Arora a revisité les images de Bande Dessinée façon Roy Lichtenstein version indienne dans la robe ci-dessous, et utilise, d’une manière générale, de nombreuses images liées à la culture indienne dans ses créations.

    Rachel Plan Chapuis

    « Louise LEVESQUE de VILMORIN...Danielle DARRIEUX »
    Delicious Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter