• l'HISTOIRE de GERONIMO, APACHE....

     

     
     

     

     

     

    Il n"était pas un chef mais un homme medecin hautement respecté par tous les chefs apaches. Sa bravoure et son courage durant les batailles lélevèrent en tant que chef de guerre.

    Il a appris de son père à être guerrier et de sa mère comment vivre outre de la terre. Ils lui on aussi appris comment survivre dans les déserts et dans les montagnes.

    Il avait très vite compris que si les indiens se regroupaient, ils avaient une chance contre les envahisseurs. Grâce à leur connaissance du pays, de leur courage et leur intelligence au combat.

    Il nétait pas seulement un chef de guerre, il avait aussi un grand pouvoir. On dit quil pouvait prédire comment allait se déroulé lexpédition et on ne si engageait que si son oracle était bon. Ceux-ci ajouté à sa force et sa détermination cela lui donnait un grand pouvoir et une grande affluence sur son clan.

    Dès lage de 17 ans il participe à des attaques contre les colons mexicains et américains au nouveau Mexique.

    En 1858 il parti avec quelque guerriers ce réapprovisionner dans un village du Mexique. Il laissa les femmes et enfants à la charge des anciens dans les montagnes car il avait peur à une attaque. Malheureusement la tribu fut surpris par larmée mexicaine et furent tous massacré. Lorsquil revint il trouva sa femme, sa mère et ses trois enfants morts.

    Le 30 Septembre 1859 le jour de la saint jerome (Geronimo, en espagnol), il vengea sa famille en massacrant un grand nombre de mexicains. Ils criaient et invoquaient saint jerôme pour leur défense. En attend ses mots il eu lidée alors de prendre le nom de GERONIMO.

    En 1876 Il fut déporté avec les apaches du Rio dans la réserve de san carlos.

    Malheureusement cette terre était aride et désertique.

    Vers 1878 Il pris la fuite avec quelque guerriers et se réfugie au Mexique.

    En 1882 il fut retrouvé par les indiens à la solde du gouvernement américain et une poursuite comment ça. Il décida de se rendre pour rejoindre son peuple quil aimait temps.

    Vers 1885 il nen peut plus dêtre dans cette réserve aride et hostile mais ce qui le poussa vraiment à partir ce fut larrestation brutale du guerrier Ka-ya-ten-nae. Il partira avec 35 hommes et 109 femmes et enfants. Il y a alors plus de 5 000 hommes (soldats, miliciens et éclaireurs indiens) à sa poursuite.

    Le 25 mars 1886 le général Crook le força à se rendre ce quil fit, mais il séchappa a nouveau avec les 35 guerriers et les 109 femmes et enfants pendant le transfert vers la floride.

    Il pris cette décision car il refusa de signer un traité envoyant sa tribu vers la floride.

    Il fut pour chassé par un très grand nombre de soldats et déclaireurs indiens. Cest le général

    Geronimo réussi a leur échapper pendant 5 mois en se servant des connaissance apache (mobilité, connaissance du terre et de la survie des les milieux difficiles). Mais les rechercher étaient sans relâche et il fini par se rendre épuise le 4 septembre 1886 il ne reste plus que 16 guerriers, 12 femmes et 9 enfants.

    Il fut envoyé avec 450 apaches en Floride dans les forts de Marion et de Pickens.

    En 1894 il est transfère avec le groupe de Cheyenne chiricahuas à Fort Sill en oklahoma.

    Il mourut en 1909 comme prisonnier de guerre sans jamais avoir pu retrouvé sa liberté et sa terre.

    La première victime de la fuite de Géronimo sera le général Crook. Rendu responsable de cette évasion par son supérieur le général Sheridan, il était aux prises avec la fureur de ce dernier qui voulait savoir comment cela était arrivé et ce qu'il comptait faire pour remettre la main sur les "Hostiles".

    Tandis que Crook rendait justement responsable des événements Tribolet et la "Mafia de Tucson", Sheridan en attribuait la responsabilité à la "confiance aveugle" de Crook en ses éclaireurs Apaches. Il lui ordonna donc de modifier sa stratégie en recourant à l'infanterie pour "boucler" la frontière avec le Mexique.

    Fatigué et irrité, Crook répondit à Sheridan en lui disant que jusqu'à présent sa stratégie n'avait remporté que des succès et qu'il demandait à être relevé de son commandement.

    Sheridan lui donna rapidement satisfaction en le nommant à la tête du département de la Platte, dans les Plaines du Nord. Et il lui donna comme successeur Nelson Appleton Miles.

    Géronimo, l'homme derrière la légende.

    Qui était réellement cet homme que la légende à dépeint d'abord comme un "tigre à face humaine commandant une horde d'assassins aux mains rouges du sang de victimes innocents" avant d'en faire l'icône symbolisant les Indiens d'Amérique et leur résistance à l'homme blanc?

    Faisons une liste des différents Géronimo :

    - Géronimo se rappelant le massacre de sa famille et de sa femme Alope en 1852 devant le peintre Elbridge Burbank et se mettant dans un tel état de fureur et de chagrin qu'il en effraya le peintre;

    - Ce dernier décrivant Géronimo, à part cet épisode, comme un homme calme et patient;

    - Géronimo mettant une tasse de lait pour son chat à chaque fois qu'il devait s'absenter et conservant dans sa cabane de Fort Sill une boîte contenant de l'herbe à chat pour ce dernier;

    - Géronimo répliquant à Howard qui se plaignait d'avoir perdu son bras à la guerre : "Vous pensiez que la guerre était un pique-nique?";

    - Géronimo homme de spectacle tirant des revenus supplémentaires des objets qu'il fabriquait et de ses apparitions en public;

    - Géronimo craignant d'être pendu en 1886;

    - Géronimo pillant les villages mexicains tandis que Victoria et Nana affrontaient les soldats mexicains et américains;

    - Géronimo "medecine man" soignant et guérissant la petite-fille de Naiche à Fort Sill;

    - Géronimo plaidant sa cause et celle de son peuple devant le Président Théodore Roosevelt;

    - Géronimo veillant à ce que les enfants Apaches suivent studieusement les cours de l'école indienne à Vernon Barracks;

    - Géronimo qui aurait d'après un témoin jeté un bébé mexicain dans un feu et un autre dans un bouquet de cactus;

    - Géronimo adorant ses enfants et petits enfants au point de lutter contre la mort pour revoir une dernière fois deux d'entre eux;

    - Géronimo intrigué par le monde des blancs et les gens d'autres pays ou les animaux inconnus...

    Dommage pour la légende, mais Géronimo apparaît comme un homme banal fait de côté positifs et négatifs, parfois contradictoires. Plus qu'un héros, il était un homme que l'on a manipulé et utilisé pour justifier les exactions contre son peuple et la présence de l'armée américaine dans le sud-ouest. Coupable? : la "Mafia de Tucson".

    Les Chiricahuas l'ont souvent répété : Géronimo n'était ni le chef des Chiricahuas, ni même un chef de guerre. Sans nier son courage au combat et ses capacités de stratège, ils le désignent surtout comme un medecine man et un homme qui avait la parole lors des conseils en raison de son éloquence et de ses exploits. C'est la légende qui en fit le "chef de guerre des Chiricahuas", titre qui revient plus à des gens comme Vittorio, Nana ou Naiche,

     

    Repose en paix, Géronimo

     

    geronimo

     

     

    géronimo
    « Deux pigeons s'aimaient d'amour tendre... Jean de Lafontaine.....QUE MANGEAIT-ON au MOYEN AGE ? »
    Delicious Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter