• "la fermeture" d'Alphonse BOUDARD

     

    "la fermeture" d'Alphonse BOUDARD

      

    Livre à lire absolument....

      

    Résumé :

    Ce jour-là : 13 avril 1946. Il en va de certaines dates historiques comme des cailloux lancés dans un étang : l'impact est mince, apparemment, mais les ondes, tout autour, se déploient avec une ampleur surprenante. Le 13 avril 1946, jour où l'Assemblée nationale abolissait les maisons de tolérance, le sang n'a certes pas coulé et on n'a pas vu de foules indignées mettre le Palais-Bourbon à sac. Cependant, Pierre Mac Orlan pouvait à juste titre déclarer : C'est la base d'une civilisation millénaire qui s'écroule.


    A travers cet ouvrage, Alphonse Boudard, précisément, se penche sur cette civilisation, non seulement en historien des moeurs éprouvé, mais aussi, et surtout, en écrivain, avec la truculence, la gouaille et la verve qu'on lui connaît. Derrière l'inamovible attelage du maquereau, de la pute et du flic, pierre angulaire du système, il nous entraîne de l'âge de pierre à la IIIe République, ère de la bourgeoisie triomphante. Nous poussons, avec lui, les portes glorieuses du One Two Two, du Chabanais et du Sphinx ; mais nous piétinons également devant les lugubres façades du Fourey et du Panier Fleury, ces assommoirs du sexe où les filles faisaient plus de soixante-dix passes par jour. Guide avisé enfin, Alphonse Boudard ne nous laisse rien ignorer, par-delà les salons décorés où régnaient maquerelles et sous-maquerelles, des pièces étranges où les pervers assouvissaient leurs vices.

    A cet univers à la fois éclatant et sordide a succédé, inévitablement, celui de la prostitution généralisée en plein air, sur les trottoirs ou à l'orée des bois. Il ne semble pas que les filles aient gagné à l'affaire. Marthe Richard y avait-elle songé, dans sa croisade de moralité ? Mais quelles étaient ses motivations véritables ? Et qui était-elle au juste, cette personne aussi trouble que célèbre ? Alphonse Boudard a rassemblé son dossier. Et ce qu'il découvre n'est pas triste...


    Sommaire :

    • En guise de préliminaires à une date d'Histoire pas comme les autres
    • Quand messieurs les tauliers et mesdames les taulières s'endimanchent pour assister à une séance du Conseil municipal
    • Histoire succincte de la galanterie et de ses maisons d'accueil depuis l'âge de pierre jusqu'à l'ère de la bourgeoise absolue
    • Bel Armand, Mme Paquita et l'épopée des harengs bien de chez nous aux Amériques
    • Guide rose et conseils à un jeune homme désireux de faire carrière dans le pain de fesses
    • Tenanciers, tenancières, sous-maques et filles de joie en leur domaine réservé comme si vous y étiez
    • Lorsque le micheton prenait son pied, ces demoiselles n'étaient pas toujours à la fête
    • Carrière d'une femme de tête
    • de cheval ! Comment une humble péripatéticienne de Nancy devint une espionne au service de la France à l'époque des casques à pointe
    • Veuve joyeuse d'un richissime anglais, Mme Marthe Richard résiste à l'Occupant et détruit les temps de l'Amour Vénal
    • Elle était fortiche, cette salope ! Conséquences morales, policières et prophylactiques de la fermeture des maisons de tolérance
    • Petite promenade sentimentalo-putassière sur les lieux où s'élevaient les lupanars
    • Que sont nos putes devenues
    • et leurs souteneurs ?
    « Les frères de Montgolfier, Joseph."La FERMETURE " d'Alphonse BOUDARD »
    Delicious Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter