• La VULGARITE

     

     

    Mon Diplome

     

      

    La vulgarité est ce qui caractérise le langage et le comportement du bas peuple, aux yeux de ceux qui estiment ne pas en faire partie, mais de nos jour il est très similaire à la grossièreté.

     

    L'origine du mot vient du latin vulgus signifiant "bas peuple".

     

     

    Langage

    Le vocabulaire du quotidien, de la « rue », regorge d'expressions orales ressenties comme basses, prononcées non par négligence, mais en toute connaissance de cause, dans le but de choquer l'entourage et de s'affirmer.

      

    Cette attitude relâchée ne peut être que constatée dès le plus jeune âge, dans les cours de récréation et autres lieux de regroupement social.

     

    À la différence des termes familiers ou argotiques, employés dans un milieu donné et le plus souvent dans la langue parlée et sans volonté de choquer, l'emploi de termes vulgaires entraîne un mauvais regard sur soi par la société, en raison de tabous historiques, moraux, sentimentaux, dont les locuteurs sont du reste pleinement conscients, recherchant cette réprobation des gens en place dans la société, pour mieux s'en démarquer.

     

    Les dictionnaires ont créé une hiérarchie de qualificatifs pour les mots du peuple : familier, populaire, vulgaire, trivial, grossier, ordurier, dont il est bien difficile de fixer ou d'apprécier les limites, d'autant plus qu'un mot pourra être considéré comme "vulgaire" dans une région et "commun" dans une autre.

     

    Comportement

    La vulgarité n'appartient pas seulement au domaine du langage :

    elle peut être aussi dans la gestuelle ou le comportement général, comme dans les pratiques sociales et les modes de pensée.

      

    Elle n'implique plus alors la grossièreté (on peut imaginer des charretiers au coeur d'or et des monstres de vulgarité au langage châtié) et peut caractériser des milieux non plébéiens.

    Comportementalement, la vulgarité se distingue de la grossiereté en ceci que si l'une est fracassante mais curable, l'autre est insidieuse et profondément enracinée.

    A défaut d'être une catégorie ou un style à part entière, elle tient de la tournure d'esprit et engage la vision du monde. Aucune bribe de vulgarité n'est fortuite.

    Elle menace directement la dignité.

     

    Pathologie

    Certaines affections mentales, syndrome de Gilles de La Tourette par exemple, ou certaines formes de la dépression, sont souvent la cause de débordements d'injures et d'expressions vulgaires (coprolalie), involontairement proférées.

     

    L'alcoolique, souvent grand dépressif, projette son mal être, profère et projette des expressions vulgaires..... d'ordre insultes salaces, grossieretés d'ordrer sexuel...  ( frustré lui même dans son vécu )

     

    Psychiatrie

    LA DECOMPENSATION NEVROTIQUE

     

    Empruntée au modèle de fonctionnement organique, la notion de décompensation désigne la rupture d'un état d'équilibre précaire obtenu par un organe malade grâce à des systèmes d'adaptation (décompensation d'une insuffisance cardiaque).

    Dans le domaine psychique, la décompensation est une crise qui marque l'effondrement des mécanismes de défense névrotiques habituels d'un sujet confronté à une situation affective nouvelle et insupportable. La déficience psychique originelle du sujet se manifeste alors d'une façon aiguë. La fragilité du moi, les effets des carences affectives et, même, les tendances psychotiques se réactivent.

     

    Sur le plan clinique la décompensation peut prendre le visage d'une phobie, d'un épisode confusionnel, d'une bouffée délirante, ou bien d'une somatisation. Cette symptomatologie est la plupart du temps transitoire.

      

    Cependant une décompensation névrotique peut révéler une pathologie sous-jacente plus grave et représenter un mode d'entrée dans la psychose ou toute autre psychopathie chronique. Le rôle de l'entourage et l'importance d'une prise en charge thérapeutique sont primordiaux.

     

    La décompensation psycho-névrotique des personnes âgées est un cas particulier.

    Elle est fréquente et est favorisée par une transplantation en maison de retraite ou à l'hôpital, par la perte du conjoint, par une chute avec fracture qui entraîne une intervention chirurgicale.

      

    Elle marque la difficulté de la personne âgée à s'adapter à une situation de stress qui provoque la faillite des anciens mécanismes de défense. La sémiologie peut être assez sévère : états confuso-anxieux, désorientation dans le temps et l'espace, dénutrition, déshydratation, états de régression aiguë, accès mélancolique ou agitation de type hystérique.

     

    LA DÉCOMPENSATION PSYCHOTIQUE

    État pathologique dans lequel les troubles dus à une fonction lésée ne sont plus compensés par une adaptation des fonctions restées saines.

     

    Le patient psychotique ne peut plus compenser (pallier) par ses fonctions non atteintes (cognition) son délire et les effets de celui-ci. C’est donc une sorte de barrière qui s’ouvre à ce moment et qui laisse libre cours aux idées incohérentes du patient et à son délire.


    A l'origine de cette décompensation, un facteur déstabilisant essentiel, les décalages horaires, une autre élément perturbateur, la perte des repères culturels avec notamment la langue étrangère.


    « L'être humain est par essence en quête perpétuelle de moments intensives à vivre, explique le Dr Samuel Lepastier, psychiatre, notre psychisme n'apprécie guère la continuité de l'existence, c'est-à-dire le monotone, mais nous ne sommes pas tous égaux pour affronter les ruptures avec notre environnement... »

     

     

     

    Humour

    Certains humoristes se réclament expressément de la vulgarité, qu'ils considèrent comme un créneau à occuper, car dédaigné par la plupart de leurs pairs :

      

    En France, on peut ainsi mentionner par exemple Jean-Marie Bigard ou Élisabeth Buffet, qui sont le pur reflet de la société française actuelle, sans  parler des émissions dites -

    d'amusement public - là l'apothéose de l'anticulture actuelle télévisuelle.

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

     

    « La COMMUNICATION : les ENJEUX de la COMMUNICATION - la PASSIONLe BARON ROUGE, l'AS des AS de l'aviation allemande »
    Delicious Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter