• LANGUE MEDIEVALE - G et L

     

      

      

    Gagner ses éperons

     

    Sens : obtenir une situation plus élevée, prendre du galon.

     

    Lors de son adoubement, le nouveau chevalier recevait les armes, signes de son état : l'épée et les éperons symboles de son rôle de guide et de chef. Cette expression sera revamper avec le temps et on dira comme dans la chanson il a gagné ses épaulettes.

     

    Un garnement

     

    A l'origine, garnement signifie tout ce qui peut offrir une protection : vêtement, équipement et même forteresse. A la fin du Moyen âge, le mot évolue dans le sens de souteneur. Aujourd'hui, de mauvais garçon, le garnement désigne maintenant un enfant, un adolescent.

     

    Graisser la patte

     

    Sens : donner illégalement de l'argent à quelqu'un pour obtenir quelque chose.

     

    Un gringalet

     

    Sens : homme ou garçon un peu chétif.

     

    Ce mot viendrait d’un vieux mot suisse signifiant " minus, demi-portion ".

     

    Jeter aux oubliettes

     

    Les oubliettes étaient les cachots souvent aménagés dans le sous-sol des donjons. Les seigneurs peu scrupuleux oubliaient parfois ceux dont ils voulaient se débarrasser.

     

    Aujourd’hui, on jette aux oubliettes les projets de réformes ou les bonnes résolutions qui ne voient jamais le jour.

     

    Jeter le gant

     

    Au Moyen Age, le gant avait une forte valeur symbolique. Il représentait le seigneur lui-même et son pouvoir. Le vassal remettait en signe d'hommage son gant droit à son suzerain. Un chevalier qui en défiait un autre au combat lui jetait son gant. Le relever signifiait que l'on acceptait de se battre. Aujourd'hui, l'expression signifie lancer, accepter un défi.

     

    Jugement de Dieu

     

    Au Moyen-Age, quand les lois n'étaient pas toujours claires, les juges pas toujours intègres et les moyens d'exécution pas toujours efficaces, on s'en remettait souvent au «Jugement de Dieu».

     

    L'accusé pouvait, par exemple être tenu de tremper la main dans l'huile bouillante en jurant qu'il était innocent, tout en devant la ressortir intacte. Ou encore, les parties pouvaient régler leur différend dans un combat à la lance ou en chevalerie. Dieu alors était supposé prendre fait et cause pour la justice et faire triompher celui qui avait raison.

     

    Jurer comme un templier

     

    Employer une verdeur de langage.

     

    L'ordre des Templiers fut fondé au XIIème siècle pour assurer la garde des lieux saints et la protection des pèlerins. Les chevaliers du Temple étaient des moines-soldats. Néanmoins, les mœurs militaires semblent l'avoir emporté sur les vertus monastiques.

     

    L'ordre des Templiers devint aux XIIIème et XIVème siècles si riche et si puissant qu'il suscita bien des jalousies. En particulier celle du roi Philippe le Bel, qui finit par interdire et disperser l'ordre.

     

    Laid comme les sept péchés capitaux

     

    Les sept péchés capitaux sont l'orgueil, l'avarice, l'envie, la gourmandise, la luxure, la colère et la paresse ainsi nommés parce que sources de tous les autres péchés. Ils étaient souvent représentés par des figures contrefaites sur les murs des cathédrales.

     

     

      

    SOURCES

    ttp://lartdesmets.e-monsite.com/pages/les-mots-medievaux/les-expressions-medievales/

     

     

     

     

     

     

    « LANGUE MEDIEVALE - E et FLe CRIEUR au moyen-âge »
    Delicious Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter