• Le CHEVAL CAMARGUAIS

    Le camargue

    Le cheval camarguais serait le descendant de montures de Carthaginois ou de sarrasins, échappées et retournées à la liberté dans le delta du Rhône. Jules césar, séduit par sa vivacité, aurait créé des haras pour favoriser son élevage.

      

    Par la suite, ce cheval a souvent été l'objet de croisements destinés principalement à lui donner de la taille. Mais à chaque fois, l'influence de son environnement particulier a gommé les apports de sang étranger. On peut affirmer, que le Camargue d'aujourd'hui est fort proche de ses ancêtres vivant, il y a 2000 ans. Il existe encore une trentaine de manades, troupeaux vivant en semi-liberté, résistant au soleil brûlant et au mistral glacial, se nourrissant d'herbes et de végétation aquatique.

    Le Camargue est plutôt un grand poney (1,35 m à 1,45 m ), primitif et à demi sauvage, à la robe presque toujours grise, et au système pileux particulièrement fourni. Il a une crinière abondante, barbe et moustache très longues, fortes ganaches, queue épaisse. La tête du camarguais est grosse, les oreilles courtes, l'encolure et l'avant-main massives, les reins longs, la croupe courte et avalée. Il n'est pas excessivement rapide mais agile, maniable et surtout particulièrement endurant.

    Elevé en troupeaux, il est utilisé comme monture presque uniquement par les gardiens des troupeaux de taureaux.

     

    wikipedia

    « Le SHIRELe Shagya »
    Delicious Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter