• Le Réseau Corneille (des résistantes - seconde guerre mondiale )

    Le Réseau Corneille (des résistantes - seconde guerre mondiale )Le Réseau Corneille de Ken Follett

    Un roman d’aventures aussi passionnant qu’un polar

      

    Ce roman d'espionnage se déroule dans la France de 1944, à quelques jours du Débarquement en Normandie. Il décrit les difficultés rencontrées par Betty, officier de l'armée britannique experte en sabotage, pour réunir une équipe exclusivement féminine qui aura pour but de déstabiliser le réseau de communications allemand en France.

    Le Réseau Corneille

    Durant la seconde guerre mondiale, 50 femmes furent envoyées par le SOE (Special Operations Executive) en France pour lutter contre les Nazis aux côtés de la Résistance. Seulement 30 d’entre elles survécurent. Basé sur ce fait réel, Ken Follett a construit un roman d’aventures absolument palpitant, rendant ainsi hommage à ces femmes valeureuses qui n’ont même pas eu droit à une décoration par la Couronne, alors que leurs alter-ego masculins furent couverts de médailles.

    Félicity Clairet - Flick pour les intimes - est envoyée auprès de la résistance française pour tenter de détruire le poste de télécommunications des nazis dans le château de Sainte-Cécile, près de Reims. Nous sommes à 8 jours du débarquement et la destruction de ce système sera de grande utilité le Jour J. Malheureusement l’attentat échoue et Flick se retrouve à Londres, alors que son marie Michel est blessé et le groupe de résistants fait prisonnier par Dieter Franck, un nazi proche de Rommel et dont les méthodes de torture sont particulièrement efficaces.

    Flick a un "Plan B", qui n’est d’ailleurs nullement approuvé par les bureaucrates du MI6, mais son chemin croise celui de Paul Chancellor, un Américain proche du général Montgoméry. Le plan de Flick est très simple : détruire le réseau des télécommunications nazies de l’intérieur plutôt que des attaques faites par la résistance.

    Pour cela, il suffit de réunir un groupe de femmes aussi déterminées et bien entraînées par le SOE. Déguisées en femmes de ménage ou téléphonistes, elles pourraient infiltrer le château de Sainte-Cécile et détruire le QG allemand.

    Finalement, Flick, Diane, Maude, Ruby, Denise et Greta seront envoyées en France occupée pour réaliser ce plan audacieux de la dernière chance. Leur nom de code : le réseau Corneille (Jackdaws en anglais). La course contre le temps devient également pour le nazi Dieter Franck une affaire personnelle ; Flick est devenue sa bête noire obsessionnelle.

    Le rythme de ce roman est tellement soutenu qu’à aucun moment on a envie de le lâcher ; on a à peine le temps de récupérer d’un rebondissement qu’un autre surgit aussitôt.

    L’ambiance du roman a été comparée par certains critiques aux Canons de Navaronne ou même une version féminine des Douze Salopards. Croyez-moi sur parole, on ne s’ennuie pas une seconde.

      


    28Ken Follet né le 5 juin 1949 à Cardiff (Royaume-Uni)
    Paru le 5 avril 2004

     

    Livre passionnant mélangeant habilement faits réels et ceux inventés de toutes pièces. C'est un grand moment de la résistance française, avec des personnages attachants. Le départ est peut être un peu long, mais ensuite lorsque l'histoire s'installe, impossible d'arrêter, on est comme envouté par l'action et l'on veut savoir comment se terminera cet espionnage... à lire absolument

     

    Résumé : Fin mai 1944, les armées alliées préparent le débarquement sur les côtes normandes. A Sainte-Cécile, près de Reims, les Allemands ont installé un central téléphonique à l'intérieur d'un château historique. L'aviation britannique a essayé de détruire cette place stratégique mais c'est un échec. Un raid de résistants locaux organisé par Betty Clairet, major de vingt-neuf ans dans l'armée anglaise, a également échoué car ils avaient sous-estimé les effectifs. Revenue à Londres, Betty réussit à convaincre ses supérieurs d'organiser une nouvelle tentative de sabotage et recrute elle-même quelques femmes qui vont former un commando unique en son genre. Elles ont une semaine pour réussir Mais un agent de renseignement nazi a obtenu des informations en torturant un rescapé

     

     

     

    « parment en or et diamant.Jim Fergus : Mille femmes blanches »
    Delicious Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter