• Les Conquérants

    Les Conquérants

    Les voyages de Christophe Colomb permirent à l'Espagne d'envoyer des colons sur le continent américain. Peu de temps après le retour de Colomb, des expéditions furent organisées pour conquérir et évangéliser le Nouveau Monde.

     

    Parmis eux, Juan Ponce de León partit pour conquérir Porto Rico.



    Juan Ponce De LEON

    Explorateur Espagnol (1474 - 1521), Juan Ponce de Léon partit vers les Indes Occidentales avec la deuxième expédition de Christophe Colomb (1493). Au bout de quelques années, il devint gouverneur d'une partie de l'île d'Hispaniola. En 1508, il est chargé de coloniser, puis de gouverner, l'île de Porto Rico, découvert plus récemment par Colomb. Mais en 1511, son titre de gouverneur lui est retiré au profit du fils de Colomb qui a réussi à fair reconnaître les privilèges de son père. En guise de compensation, Ponce de Léon, est autorisé à coloniser d'autres îles, notamment la légendaire île Birnini où l'on croyait se situer une fontaine de Jouvence. En 1513, il quitta Porto Rico avec 3 navires en direction du Nord-Ouest. Le 2 Avril, l'expédition découvrit une grande île nommé Florida à cause des marais et de la fêtes de Paques. Les navires furent entraînés par le Gulf Stream, un courant chaud et rapide et se réfugièrent près de la côte. Ponce venait ainsi de contribuer à la navigation en découvrant la route la plus rapide pour rejoindre l'Europe depuis les Amériques. En longeant au plus près la côte, les navires rejoignirent le Golfe de Mexico et touchèrent peut-être le Yucatan. De retour à Porto-Rico, Ponce s'occupa de l'administration pendant plusieurs années avant de remonter sur un navire. L'occasion se présenta en 1521. Il reprit la route vers la Floride où il fut blessé d'une flêche. Il mourut des suites de cette blessure à la Havane.
     

     Diego Velázquez prit Cuba. Vasco Núñez de Balboa fonda en 1512 la première colonie sur le continent, dans l'actuel Panama.



    Diego VELASQUEZ

    Né à Cuéllar en 1465, il accompagne Christophe Colomb dans son deuxième voyage. Il collabore avec le gouverneur Nicolás de Ovando pour la pacification d'Hispaniola. Le gouverneur suivant Diego Colón le pousse à monter une expédition pour conquérir et coloniser Cuba en 1511.

     

    Il fonde Baracoa la première ville de Cuba en 1512; puis en 1514 La Havane qui deviendra la capitale du pays. Constatant le manque d'ardeur au travail colonial intensif des indigènes il commence l'importation d'esclaves d'Afrique.

     

    Il soutient l'expédition d'Hernández de Córdoba au Yucatán en 1517 et celle de Juan de Grijalva et Pedro de Alvarado sur les côtes du Mexique en 1518. Cette année là, il forme une société avec Hernán Cortes pour organiser une expédition à Culúa mais des désaccords surgissent entre eux. Après le départ de Cortés il envoie une expédition sous les ordres de Narváez pour le capturer, mais c'est l'inverse qui se produit. Plus tard il incita Cristóbal de Olid de se rebeller contre Cortés en 1524, mais sans l'obtenir. Il meurt dans la nuit du 11 au 12 juin 1524 à Santiago de Cuba.


    Vasco Nuñez De BALBOA

    Explorateur Espagnol 1475 - 1519. Balboa débarque à Saint Domingue et y passe plusieurs années, puis s'embarque à nouveau vers le continent sur un navire qui emporte des vivres à la colonie fondée par Ojeda. Le navire rencontre les rescapés de la colonie (parmi eux Pizarro) et Balboa en prend le commandement. Ils s'enfoncent alors dans le golfe d'Uraba vers l'ouest et fondent une ville, Santa Maria de la Antigua del Darien. Là, Balboa s'allie avec le roi indien de la région en prenant pour femme une de ses filles.

    L'aventure reprend en 1513 lorsqu'un des fils du roi indien conduit les espagnols au travers de la jungle combattre un royaume ennemi de son père en échange de promesses d'un riche butin. La petite troupe espagnol et les indiens alliés défont et massacrent l'ennemi. Après cette victoire, Balboa montre sur une hauteur voisine et découvre émerveillé le Pacifique s'étendant à ses pieds. Il est le premier Européen à jeter son regard sur l'océan appeler ainsi pour sa tranquilité (cf: Magellan). Deux jours plus tard, lui et ses compagnons mettent pied sur le sable. Au retour, Balboa soumet d'autres chefs locaux, et une fois rentrée à Darien, il n'aura pas perdu un de ses soldats espagnols.

    L'exploit n'apportera pas le gloire attendu. Bien au contraire, le nouveau gouverneur de la région, De Avila, nommé par le roi Ferdinand en 1514 fait arrêter l'explorateur par Pizarro, le fait juger et condamner à mort.

     

    Les plus grands succès furent ceux de Hernán Cortés au Mexique, puis de Francisco Pizarro 



    Francisco PIZARRO


     

    Explorateur et conquistador espagnol 1476-1541.
    Il part en 1502 pour Hispaniola. Avec Balboa, il découvre le pacifique (1513). Sous les ordres du nouveau gouverneur, De Avila, il arrête son ancien compagnon en 1518. De Avila, qui a toute confiance en Pizarro, organise avec lui et d'autres camarades une expédition de conquète vers une grande puissance du Sud, dont ils attendent d'immenses richesses, mais dont ils ne connaissent rien.

    Pizarro et Diego de Almagro commencent par explorer par bateau la côte Ouest vers le Sud à partir de Panama.


    Diego De ALMAGRO


    Almagro, Diego de (1475-1538), conquistador espagnol né à Almagro. Il partit pour le Nouveau Monde en 1514 et s'établit dans la nouvelle ville de Panamá cinq ans plus tard. En 1524, il s'associa avec le conquistador espagnol Pizarro pour explorer et conquérir la région côtière de l'océan Pacifique au sud de Panamá, réputée pour ses réserves d'or. Lors de leurs deux premières expéditions (1524-1525 et 1526-1528), bien que soumis à de grandes privations, ils s'aperçurent de la prospérité de l'Empire Inca. En 1529, Pizarro fut chargé par l'empereur du Saint Empire romain germanique et roi Charles Quint, de conquérir et de gouverner le Pérou et, en 1533, les associés achevèrent la conquête du pays. En 1535, Charles Quint nomma Almagro gouverneur de la Nouvelle-Tolède, une région située au sud des terres de Pizarro et comprenant la partie nord de l'actuel Chili. Après avoir envahi et soumis les terres en 1535-1536, Almagro revendiqua Cuzco, l'ancienne capitale inca, située sur ses terres, et entra dans la ville comme gouverneur légitime. À la suite de ces événements, une guerre civile se déclara entre les partisans d'Almagro et ceux de Pizarro. Les tentatives de négociation pour un règlement pacifique échouèrent et, en 1538, Almagro fut battu et exécuté sur les ordres de Pizarro.

    Sous prétexte de commerce, ils cabotent d'une ville indigène à l'autre. Ils se rendent compte rapidement que les rumeurs n'étaient pas vaines, un grand et riche royaume Inca en prise à la guerre civile les attend.

    En 1531, Pizarro a rassemblé suffisamment d'hommes et d'équipement (180 soldats et 30 chevaux) pour commencer l'aventure. L'expédition commence par de timides pillages le long de la côte.

    En 1532, Pizarro est ses compagnons font la démarche téméraire de rencontrer l'empereur Inca. Ils s'enfoncent dans les rudes montagnes et finissent par trouver l'empereur à Cajamarca. Là, ils s'emparent traiteusement de la personne de l'empereur Atahualpa. Malgré l'or que celui-ci leur donne, de quoi remplir une pièce jusqu'au plafond, les espagnols le mettent à mort.

    Novembre 1533: La capitale Inca, Cuzco, est capturée par les espagnols. Suit une longue période de révolte indienne que la petite troupe de Pizarro mate péniblement. Mais la présence espagnole est de plus en plus irréversible. La nouvelle capitale du pays est déplacée de Cuzco à Lima, fondée sur la côte.

    Almagro, marié à une indienne et frustré par l'emprise de Pizarro se révolte à son tour, entrainant une partie des indiens avec lui. Sa rébellion se termine tragiquement en 1537.

    Vaca de Castro fut envoyé par la Couronne pour mettre fin à cette dispute, mais les almagristes précipitèrent la conspiration contre Pizarro, et le 26 juin 1541, donnèrent l'assaut au palais, et mirent Pizarro à mort.

      

    et Diego de Almagro au Pérou. Avec des troupes bien inférieures en nombre à celles des empires auxquels ils s'attaquèrent, ils parvinrent à soumettre et à éliminer les plus puissants souverains.


    Hernan CORTES


    Explorateur Espagnol 1485 - 1547, Cortes est issu d'une famille de petite noblesse. Sa famille l'envoie à Salamanque faire des études de droit qui ne le passionnent guère. Sans avoir obtenu de diplôme, on le retrouve cependant notaire en 1504 à Santo Dominguo (Hispaniola). L'Ile découverte par Christophe Colomb est alors une toute jeune colonie. Là, il abandonne le métier de la plume pour celui des armes. Il prend part à la conquète de Cuba par Diego Velasquez (1511). Il s'y fait remarquer par ses actions d'éclats et Velasquez est nommé gouverneur de Cuba. Ce dernier le charge alors d'une importante expédition vers le Yucatan à la fin de l'année 1518 (800 hommes, des chevaux, de l'artillerie), tout en se méfiant jalousement de cet ambitieux lieutenant.

    Dès son débarquement, il fait la connaissance de Dona Marina, une rebelle indienne qui parle le maya. Par l'entremise d'un interprète de l'expédition, elle lui ouvre la voie de nombreuses alliances. Après de nombreuses péripéties et batailles,Cortes s'empare sans violence de l'empereur Moctezuma II dans la ville de Mexico en 1520. Pendant l'absence de Cortes, la tension monte dans la ville, les indiens sont de plus en plus hostiles aux imposteurs espagnols qui se sont faits passer pour des dieux. L'empereur est blessé, puis meurt, en voulant calmer les citadins. Cortes revenu, il ne peut qu'organiser une fuite pitoyable et meurtrière.

    Les Espagnols et leurs alliers reviennent assiéger et conquérir la ville en 1521 avec une forte artillerie. La victoire est sanglante. La pièce maîtresse de l'empire mexicain a cédé, l'empire tombe pratiquement comme un fruit mûr dans les mains des Espagnols.

    Charles I d'Espagne (Charles Quint) récompense Cortes en lui donnant le titre de gouverneur de la Nouvelle Espagne (1522) et Cortes se rend lui-même en Espagne en 1528. Mais rapidement, comme dans le cas de Christophe Colomb, Cortes perd le contrôle administratif de l'ancien empire. Les inimitiés qu'il s'est créées autour de lui ont fini par remonter jusqu'à la cour d'Espagne. Et la couronne en profite pour placer des pions plus sûrs à la place des aventuriers toujours instables.

    Cortes continue à explorer la région. Il ouvre la voie vers la Californie vers 1535. Il revient pour la deuxième fois en Espagne. Il meurt près de Séville sans la reconnaissance qu'il attendait de son roi et empereur Charles Quint.

     

    Voyage de CORTES
     

    Des rumeurs faisant état de cités d'or circulèrent. Plusieurs expéditions partirent à la recherche de ces cités, mais de nombreuses revinrent bredouille ou en ramenant moins d'or qu'ils n'espéraient.

     

    Certains Espagnols, comme par exemple Bartolomé de Las Casas prirent la défense des populations autochtones, car de nombreux conquistadores se montrèrent cruels envers les indigènes qu'ils massacrèrent ou réduirent en esclavage. En 1552, Bartolomé de Las Casas publia Brevísima relación de la destrucción de las Indias, livre dont se servirent les autres puissances européennes pour critiquer la colonisation espagnole et en firent souvent un prétexte pour attaquer les galions qui amenaient ces immenses richesses dans la métropole.

      

    Les Explorateurs

    Bartolomé De Las CASAS

     
    Missionaire et historien espagnol 1474 - 1566, Bartolomé de Las Casas prend part aux deux premiers voyages de Christophe Colomb. Il est l'enfant de l'un des équipiers du célèbre navigateur espagnol.
    Fait prêtre en 1510, il devient dominicain en 1522. Il se rend compte des atrocités commises par les explorateurs. Aussi souhaite-t-il apporter la bonne parole chrétienne aux indiens et faire prendre conscience à ses compatriotes du mal qu'ils font.
    Il écrit en 1542 un livre qui s'intitule "Très brève relation de la destruction des Indes". Dans ce livre, il réprouve le colonialisme.
    La même année, son instance auprès de Charles Quint permet l'apparition de nouvelles lois interdisant d'utiliser les indiens comme des esclaves.
    Nommé évêque de Chiapa, dans le sud du Mexique (1544), il rentra en Espagne en 1547 et mourut à Madrid le 31 juillet 1566.


    "Nos Espagnols, par leur cruauté, ont dépeuplé et dévasté des terres pleines d'hommes doués de raison qui sont aujourd'hui désertes. Au cours de ces quarante ans, plus de douze millions d'âmes, hommes, femmes, enfants sont morts injustement à cause de la tyrannie. C'est un chiffre sûr et véridique. Ceux qui sont allés là-bas et qui se disent chrétiens ont eu deux manières de rayer de la terre ces malheureuses nations : l'une en leur faisant des guerres injustes, cruelles, sanglantes et tyranniques ; l'autre en les opprimant dans la plus dure, la plus horrible, la plus brutale à laquelle on a jamais soumis hommes ou bêtes. Si les chrétiens ont tué tant et tant d'âmes et de telle qualité, c'est seulement dans le but d'avoir de l'or, de se gonfler de richesses. Or, jamais les Indiens de toutes les Indes n'ont fait le moindre mal à des chrétiens. Ils les ont d'abord crus venus du ciel jusqu'à ce que, à plusieurs reprises, les chrétiens leur aient fait subir toutes sortes de maux, des vols, des meurtres, des violences et des vexations."
    Bartolomé De Las CASAS, Très brève relation de la destruction des Indes.
    « Jacques CARTIEROscar Wilde »
    Delicious Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter