•   
      
    Le Kokochnik la coiffe traditionnelle russe
     
     
    La Grande-Duchess Alexandra Pavlovna, petite fille du tsar Paul Ier

      

    Le kokochnik est une coiffure traditionnelle féminine russe portée avec le sarafane, ou robe droite sans manche. Cette coiffure haute peut être en pointe ou arrondie et est reliée à l'arrière de la tête par de larges rubans.

    L'avant est parfois décoré de perles. Les femmes ou les filles le portent avec des tresses.Le mot kokochnik apparaît au XVIe siècle et vient du slavon kokoch qui signifie poule, mais l'on trouve déjà ce type de coiffure rigide et couvrant toute la tête dans des tombes du XIe et du XIIe siècle dans la région de Novgorod. Ce mot qualifie aussi le corbeau ou encorbellement traditionnel russe que l'on trouve en particulier sur les églises à partir du XVIe siècle.

     

    Cette coiffure était portée par les villageoises pour les fêtes et autre grand évènement. Quand Pierre le Grand monte sur le trône il interdit les kokochnik. Catherine II attaché au tradition de la vieille Russie tout en essayant de faire du neuf le remet en vigueur à la cour.



    Catherine II, en costume traditionnelle russe.
    Les guerres napoléoniennes, provoque un élan de patriotisme, et on se tourne dans les traditions Nicolas Ier instaure cette coiffe à la cour pour les femmes de la famille impériale et les dames d’honneurs lors des cérémonies officielles, alors que la mode en Europe était au retour des valeurs nationales. Il était richement décoré de brillants et de pierres précieuses, mais s'apparentait plus à un grand diadème ou une tiare. L’âge d’or de cette coiffe dut surement le dernier bal costumé donné par la famille impériale en 1903 ou les participants étaient habillés à la mode du deuxième tsar Alexis Mikhaïlovitch (XVIIème).Aujourd'hui, le kokochnik est porté par les ensembles folkloriques.
     
    La Tsarine Alexandra Feodorovna, femme de Nicolas Ier La Princesse Zenaïde Youssoupov lors du bal de 1903



    Les kokochniks peuvent avoir, selon les coutumes et les régions, différentes formes. Ainsi selon l'illustration ci-dessus, de gauche à droite, on distingue un kokochnik à pointe double, entouré d'un dessus semi-arrondi de la région d’Arzamas', puis un kokochnik à pointe simple de la région de Kostroma, un kokochnik moscovite avec perles sur le front, un kokochnik droit évasé des environs de Moscou , un kokochnik arrondi typique de la région de Vladimir, un kokochnik cylindrique à fond plat et foulard, et enfin un kokochnik à double crémallière ou sellette vu de profil.
     
      La Grande-Duchesse Maria fille de Nicolas II et d'Alexandra Feodorovna, 1901


    Élisabeth dite Ella, sœur de l'impératrice Alexandra, La Tsarine Maria Feodorovna, femme d'Alexandre III  
     
     
    Delicious Yahoo! Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique