•  

     

    La généalogie des Bonaparte


     

    Les bijoux des personnages historiques

     

     

    Letizia Bonaparte, Madame Mère (1750-1836)

    La mère de Napoléon Iereut douze enfants dont huit vécurent et régnèrent. Femme d’une grande énergie, elle essaya toujours de garder des liens étroits avec ses enfants. C’est par l’intermédiaire de son cousin germain et exécuteur testamentaire, le duc de Padoue, que nous sont parvenus plusieurs de ses bijoux.

    D’après François Gérard, Portrait en buste de  Letizia Bonaparte (1750-1836), détail. Ajaccio musée Fesch. © RMN / Gérard Blot

    Voir les bijoux ayant appartenu à Letizia Bonaparte

     

     

     

    L’impératrice Joséphine (1763-1814)

    Née à la Martinique, Marie-Josèphe Rose Tascher de La Pagerie, renommée Joséphine par Napoléon, fut impératrice de 1804 à 1809. Des innombrables et très précieux bijoux que possédait Joséphine à sa mort, très peu nous sont parvenus, car la plupart d’entre eux furent vendus par sa fille, la reine Hortense.

    D’après François Gérard, L’Impératrice Joséphine, détail. Rueil-Malmaison, musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau. © RMN / Yann Martin

    Voir les bijoux ayant appartenu à l’impératrice Joséphine

     

     

     

    Joseph Bonaparte (1768-1844)

    Frère aîné de Napoléon, Joseph devint successivement roi de Naples, puis roi d’Espagne. De son épouse Julie Clary, il eut deux filles, Zénaïde et Charlotte, qui toutes deux épousèrent un de leurs cousins germains. En Amérique, où Joseph fit deux séjours durant la Restauration, furent conservées plusieurs reliques.

     

    Napoléon Ier (1769-1821)

    L’empereur, qui, pour des raisons de prestige, distribuait des bagues et des médaillons à son effigie, s’intéressait peu à titre personnel aux bijoux, à l’exception des montres Breguet, qu’il posséda en quantités et qu’il offrait volontiers à ses généraux.

    Soie tissée représentant Napoléon en grisaille, xixe siècle, détail. Rueil-Malmaison, musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau, collection Paulin, inv. MM.2003.13.1. © RMN / Gérard Blot

    Voir les bijoux ayant appartenu à Napoléon Ier

     

     

     

    Le roi Louis-Philippe (1773-1850)

    Fils de Philippe Égalité, qui avait voté la mort de Louis XVI, Louis-Philippe fut le dernier roi des Français. Il régna de 1830 à 1848. Libéral, il fut le représentant d’une nouvelle classe bourgeoise qui s’enrichissait par le travail et par l’épargne.
    Voir les bijoux ayant appartenu au roi Louis-Philippe

     

    Louis Bonaparte (1778-1846)

    Ce frère de Napoléon, ombrageux et neurasthénique, fut marié à la fille de Joséphine, Hortense de Beauharnais. De ce mariage naquirent trois garçons, dont Napoléon Charles, qui mourut en bas âge, Napoléon Louis, qui épousa sa cousine Charlotte et mourut à vingt-sept ans, et Louis-Napoléon, qui devint l’empereur Napoléon III. Louis Bonaparte fut roi de Hollande de 1806 à 1810.

    Jean-Baptiste Isabey  (1767-1855) et Marguerite (orfèvre), Bonbonnière offerte par Joséphine à Napoléon avec quatre miniature montée sur le couvercle, détail. Rueil-Malmaison, musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau. ©  RMN / Daniel Arnaudet / Jean Schormans

    Voir les bijoux ayant appartenu à Louis Bonaparte

     

     

    Le prince Eugène (1781-1824)

    Eugène de Beauharnais était le fils du vicomte Alexandre de Beauharnais et de Marie-Josèphe Rose Tascher de la Pagerie, future impératrice Joséphine. Adopté par Napoléon Ier, il fut vice-roi d’Italie puis duc de Leuchtenberg sous la Restauration. Ses filles reçurent plusieurs bijoux de leur grand-mère Joséphine, qui, par le jeu des alliances, sont encore conservés par les cours de Suède et de Norvège.

    Jean-Baptiste Isabey (1767-1855) et Marguerite (orfèvre), Bonbonnière offerte par Joséphine à Napoléon avec quatre miniature montée sur le couvercle, détail. Rueil-Malmaison, musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau. ©  RMN / Daniel Arnaudet / Jean Schormans

     

     

    Caroline Bonaparte (1782-1839)

    La plus jeune sœur de Napoléon épousa en 1800 Joachim Murat et fut reine de Naples de 1808 à 1815. Après quelques années d’exil en Autriche, elle obtint le droit de s’installer à Trieste, puis à Florence.

    Élisabeth Vigée-Le Brun, Caroline Bonaparte, reine de Naples et sa fille ainée Lætitia, détail. Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon ©  RMN / Droits réservés

    Voir les bijoux ayant appartenu à Caroline Bonaparte

     

     

     

    La reine Hortense (1783-1837)

    Hortense de Beauharnais était la fille du vicomte de Beauharnais et de celle qui devait devenir l’impératrice Joséphine. Mariée contre son gré à Louis Bonaparte, elle fut toujours très fidèle à Napoléon qui l’avait adoptée. À la mort de sa mère en 1814, elle hérita des bijoux et des robes conservés dans le château de Malmaison.

    Jean-Baptiste Isabey (1767-1855) et Marguerite (orfèvre), Bonbonnière offerte par Joséphine à Napoléon avec quatre miniature montée sur le couvercle, détail. Rueil-Malmaison, musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau. ©  RMN / Daniel Arnaudet / Jean Schormans

    Voir les bijoux ayant appartenu à la reine Hortense

     

     

    JPEG - 38 ko

    Napoléon III (1808-1873)

    Louis Napoléon Bonaparte était le neveu de Napoléon Ier. Il fut élu prince-président en 1848, avant d’être couronné empereur en 1852. Après la défaite de Sedan (4 septembre 1870), il abdiqua et partit en exil en Angleterre où il mourut.

    Épingle de cravate avec le portrait de Napoléon III, dans son écrin, détail. Compiègne, musée national du palais de Compiègne ©  RMN / Franck Raux

    Voir les bijoux ayant appartenu à Napoléon III

     

     

    Le roi de Rome. Napoléon II (1811-1832)

    Prénommé François Charles Joseph, le fils de Napoléon Ieret de l’archiduchesse Marie-Louise d’Autriche reçut le titre de roi de Rome à sa naissance. En 1814, âgé d'à peine quatre ans, il dut quitter la France et fut élevé à la cour d’Autriche où il fut nommé duc de Reichstadt. Il mourut à vingt et un ans de tuberculose.

    Collier du Roi de Rome, détail. Rueil-Malmaison, musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau. ©  Philippe Fuzeau

    Voir les bijoux ayant appartenu à Napoléon II

     

    La princesse Mathilde (1820-1904)

    Fille du roi Jérôme, le plus jeune frère de Napoléon, et de Catherine de Wurtemberg, la princesse Mathilde fut sur le point d’épouser son cousin Louis-Napoléon avant qu’il ne devienne l’empereur Napoléon III. Son salon littéraire fut très réputé à Paris entre 1850 et 1903.

    Thomas Couture, La Princesse Mathilde, détail. Compiègne, musée national du palais de Compiègne © RMN / Frank Raux

    Voir les bijoux ayant appartenu à la princesse Mathilde

     

     

    L’impératrice Eugénie (1826-1920)

    D’origine espagnole, Eugénie était comtesse de Teba quand elle épousa Napoléon III en 1853. D’une grande beauté, elle collectionna les bijoux, comme l’impératrice Joséphine, y apportant de nombreuses transformations. Elle survécut à la mort de Napoléon III et à celle de son fils unique, le prince impérial.

    Mademoiselle Pin, d’après Franz Xaver Winterhalter, Portrait de l'impératrice Eugénie, détail. Compiègne, musée national du palais de Compiègne ©  RMN / Thierry Ollivier

    Voir les bijoux ayant appartenu à l’impératrice Eugénie

     

     

    Le prince impérial (1856-1879)

    Le fils unique de l’empereur Napoléon III et de l’impératrice Eugénie, chef de la maison impériale en 1873, fut attaché à sa demande à l’état-major de l’armée britannique dans le Zoulouland (Afrique australe) où il fut tué lors d’une embuscade à vingt-trois ans.
    Voir les bijoux ayant appartenu au prince impérial

    Claudette Joannis © Réunion des musées nationaux – 2010

     

    SOURCES : http://www.bijoux-malmaison-compiegne.fr/html/13/outils/page_outils_personnages.html

     

    photos origine article et photos google

    Delicious Yahoo! Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique