• Révolution russe de 1917

    Révolution russe de 1917

      

    Révolution russe de 1917, série d’événements qui se déroulèrent en 1917 en Russie et qui entraînèrent la chute du régime tsariste, la prise du pouvoir par les bolcheviks et la création de la République socialiste soviétique fédérative de Russie, premier élément de ce qui devint en 1922 l’Union des républiques socialistes soviétiques (URSS).

    Les deux révolutions de 1917 (Février et Octobre) furent les moments clés de la révolution russe : celle de Février débuta par des grèves et des manifestations à Petrograd (actuelle Saint-Pétersbourg) du 23 au 27 février et déboucha sur l’abdication du tsar et la fin de la monarchie impériale autocratique. Celle d’Octobre, appelée aussi Révolution bolchevique, commença les 24 et 25 octobre par l’insurrection armée organisée par les bolcheviks contre le Gouvernement provisoire : elle bouleversa toutes les données économiques, politiques et sociales de la société russe. Le gouvernement soviétique ayant adopté le calendrier grégorien le 31 janvier 1918 à la place du calendrier julien, les dates données dans l’exposé qui suit proviennent du calendrier en vigueur au moment des événements auxquels elles sont associées.

    Depuis des siècles, un régime tsariste, autocratique et répressif, était en place en Russie, maintenant l’immense majorité de la population dans des conditions économiques et sociales très dures.

     

      

    le Tsar Nicolas II dans son salon, passionné de lecture.

    Or, depuis la fin du XIXe siècle, l’économie du pays connaissait un essor spectaculaire, sous l’effet d’une industrialisation tardive et très brutale : de 1900 à 1914, l’économie russe eut le taux de croissance le plus fort d’Europe. D’où un grand essor urbain, surtout de la capitale Petrograd et de Moscou, et une grande effervescence culturelle : Petrograd fut sans doute, à la veille de la Grande Guerre, le foyer culturel le plus créatif d’Europe.

    Mais cette brutale modernisation avait ébranlé le vieil ordre social, heurté les mentalités et aggravé les inégalités et les difficultés des classes les plus pauvres : la paysannerie, majoritaire (85 p. 100 des Russes vivaient à la campagne), libérée du servage depuis les réformes d’Alexandre II (1861), mais ne possédant pas les terres qu’elle travaillait, était toujours très misérable et peu instruite ;

    le prolétariat, surexploité par les besoins nouveaux des industries, était principalement concentré dans les villes (Petrograd, Moscou) et dans certaines régions fortement industrialisées comme celle de Bakou.

    Cependant, après l’effort de scolarisation entrepris dans les années 1880, une partie des ouvriers fut conquise par le marxisme et d’autres idéologies révolutionnaires ; depuis cette date en particulier, l’anarchisme progressait et de nombreux attentats scandaient la vie politique.

    Toutes ces mutations économiques et tous ces changements radicaux ne s’accompagnèrent pas d’une évolution politique. Au contraire, ils se heurtèrent à l’immobilisme du pouvoir tsariste, aggravé depuis l’avènement de Nicolas II (1894), homme très attaché aux signes extérieurs de l’autocratie. Durant le XIXe siècle et au début du XXe, divers mouvements, organisés par des étudiants, des ouvriers, des paysans ou des membres de la noblesse, avaient tenté de renverser ce gouvernement oppressif ;

    Le tsar Nicolas II
    Le tsar Nicolas II
    parmi ces révoltes, les plus importantes furent celle de 1825 contre Nicolas Ier et surtout la révolution de 1905 : toutes deux avaient essayé d’instaurer une monarchie constitutionnelle. "Révolution russe 1917"
      
    Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2009
    http://fr.encarta.msn.com © 1997-2009 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.
    « Ascendance des ROMANOVHistoire de la Russie....dès l'antiquité..( I ) »
    Delicious Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter